Languages

  • "Etes-vous conscients du défi numérique?" - Article paru dans La Libre Entreprise le 07 mai (voyez la rubrique Presse) |
  • Quand souffle le vent du changement, certains construisent des murs, d'autres des moulins (proverbe chinois) |
  • White paper : les enjeux du CA dans un monde en évolution numérique (voyez la rubrique publications/white papers) |
  • White paper : les Nouvelles Réalités du Marché (voyez la rubrique publications/white papers) |
  • White paper : le Numérique, relais de croissance des entreprises (voyez la rubrique publications/white papers) |
  • "Etes-vous conscients du défi numérique?" - Article paru dans La Libre Entreprise le 07 mai (voyez la rubrique Presse) |
  • Quand souffle le vent du changement, certains construisent des murs, d'autres des moulins (proverbe chinois) |
  • White paper : les enjeux du CA dans un monde en évolution numérique (voyez la rubrique publications/white papers) |
  • White paper : les Nouvelles Réalités du Marché (voyez la rubrique publications/white papers) |
  • White paper : le Numérique, relais de croissance des entreprises (voyez la rubrique publications/white papers) |
  • "Etes-vous conscients du défi numérique?" - Article paru dans La Libre Entreprise le 07 mai (voyez la rubrique Presse) |
  • Quand souffle le vent du changement, certains construisent des murs, d'autres des moulins (proverbe chinois) |
  • White paper : les enjeux du CA dans un monde en évolution numérique (voyez la rubrique publications/white papers) |
  • White paper : les Nouvelles Réalités du Marché (voyez la rubrique publications/white papers) |
  • White paper : le Numérique, relais de croissance des entreprises (voyez la rubrique publications/white papers) |

Ateliers « Entre Dirigeants » sur l’Intelligence Collective et sur la mobilité à Bruxelles avec Thierry Willemarck

Thierry Willemarck - Président de BECI

Deauville le 29 mars 2014

Les « Rencontres au Sommet de Deauville » réunissent chaque année des dirigeants d'entreprise d'horizons très variés afin d'échanger leurs vues sur des thématiques qui permettront à chacun d'eux de développer de nouvelles perspectives pour leur business ou pour leur approche du management.

Just in Time Management Group (JiTM) a participé activement à cette édition des rencontres au Sommet qui a eu lieu à Deauville du 27 au 30 mars 2014 (http://rencontresausommet.be/). Cette initiative s’inscrit parfaitement dans le cadre des rencontres ‘Entre Dirigeants’ que Just in Time Management Group organise fréquemment. À Deauville, nous avons animé deux des ateliers "Best practices" dont vous trouverez ci-dessous les comptes rendus.

1. Quand les patrons repensent la mobilité à Bruxelles

2. L’Intelligence Collective au service d’une approche nouvelle du management et du leadership.

Quand les patrons repensent la mobilité à Bruxelles

La mobilité des travailleurs passe aussi par le renoncement aux anciennes « recettes » qui ont atteint leurs limites, et par la mise en place de solutions innovantes : systèmes de navettes, nouvelles conventions collectives, connectivité totale dans et en dehors du bureau, nouveaux avantages en nature, crèches en entreprises…
Et si on laissait les patrons choisir la meilleure manière de relancer la mobilité à Bruxelles, qu’est-ce que cela donnerait ? Dans le cadre des Rencontres au Sommet qui ont réuni le week-end dernier à Deauville quelque 300 dirigeants d’entreprise, le cabinet Just in Time Management Group a animé, avec la participation de Thierry Willemarck, président de BECI, un atelier sous le thème « Liberté d’entreprendre soutenue par une liberté de mobilité ». Il a réuni les participants autour de 3 thèmes de mobilité qui touchent directement la performance des entreprises à Bruxelles: la flexibilité du travail, la mobilité alternative et les outils de rémunération.
Ou, quand et comment travailler pour améliorer l’efficience tant des collaborateurs que des entreprises ? Dorénavant, le lieu de travail n’est plus uniquement le bureau, qui devient davantage un lieu de rencontres entre collaborateurs avec des espaces dédiés au travail en commun (que l’on les baptise cockpits, bubbles, ou cosy corners). Quant aux bureaux « meubles », ils sont désormais mutualisés parmi les collaborateurs.
L’horaire de travail, quant à lui, ne se limite plus au traditionnel « 9 - 17h », mais il prend des formes plus flexibles qui permettent à la fois de déjouer les pièges des embouteillages et d’organiser mieux sa vie privée.

Les participants à l’atelier « flexibilité » ont proposé quatre pistes d’actions prioritaires :

  • adapter les conventions collectives au sein de l’entreprise afin de refléter l’évolution du lieu et du temps de travail.
  • offrir aux collaborateurs une connectivité totale en matière d’information et de communication, tant sur le plan des accès aux outils internes à l’entreprise qu’aux facilités externes de type réseaux sociaux, avec toute la sécurité qui doit y être associée.
  • former et accompagner le personnel pour permettre que cette mutation s’effectue en douceur. L’ensemble des collaborateurs de l’entreprise doivent être formés à adapter leur organisation personnelle et leur gestion du temps, à leur nouvel espace de travail. Quant aux cadres, ils doivent apprendre à utiliser des critères de management basés sur la mesure objective de la performance, indépendamment du volume de travail.
  • proposer un accès aisé à des crèches intra ou inter-entreprises.

Les derniers mètres

En termes de mobilité alternative, les participants se sont intéressés au « last mile », ces dernières centaines de mètres que les transports en commun ne couvrent pas, ou pas aux heures souhaitées. Depuis peu, de nouvelles solutions ont émergé, comme les vélos (de type Villo) ou les voitures électriques (type Zen Car) partagées. La voiture électrique partagée, ont souligné les participants à la table ronde, permet d’échapper à certaines contraintes liées à l’usage du vélo, telles que la rapidité du déplacement, les intempéries, la tenue vestimentaire ou la sécurité nocturne.
Les actions prioritaires identifiées et recommandées par les participants sont :

  • le recensement et la diffusion d’informations, à partir des parkings de délestage ou des gares, des différentes solutions de mobilité alternative.
  • la mise en œuvre au sein des entreprises d’un système d’informations relatives aux possibilités de mutualisation de ressources de mobilité (car pooling)
  • l’offre de services de Shuttle d’entreprise qui permettraient de faciliter la venue des collaborateurs à partir des gares et des parkings de délestage.

Le paradoxe de la voiture de société

Enfin, les participants se sont penchés sur les outils de rémunération utilisés par les entreprises. La fiscalité historique a parfois des conséquences ubuesques, ont-ils relevé, le principal exemple étant l’octroi d’un véhicule de fonction qui représente une augmentation salariale plus économique pour l’entreprise qu’une augmentation salariale brute, alors que dans certains cas le collaborateur ne souhaite pas disposer d’un véhicule d’entreprise.
Ils ont donc mis sur la table l’idée d’un plan « cafétéria » prévoyant le remplacement d’« anciens » avantages en nature (véhicule de fonction) par des nouveaux avantages (le budget « voiture de société » alloué à l’abonnement de transport en commun, à des véhicules ou de vélos partagés, à une allocation logement de proximité de l’entreprise, à des tablettes et connexions 3/4G, etc). Ces avantages répondent souvent mieux aux préoccupations des jeunes ménages et permettraient d’améliorer très nettement la mobilité des collaborateurs, à coûts budgétaires identiques.
Le plus gros effort, ont relevé les participants, consistera à prendre conscience que les solutions conçues il y a près de 30 ans et toujours en vigueur aujourd’hui, ont atteint leurs limites en matière de mobilité.

Il est intéressant de noter l’ouverture d’esprit de tous les participants, qui se sont dit prêts à accepter une remise en question de leurs habitudes historiques pour favoriser la liberté de mobilité en faveur des entreprises et … d’eux-mêmes.

Article paru le samedi 5 avril dans « L’Echo »

Pour plus d’information au sujet de cet atelier, veuillez contacter Thierry Janssen (thierry.janssen@jitm.eu) ou Jean-Claude vandenbosch (jean-claude.vandenbosch@jitm.eu)


L’Intelligence Collective au service d’une approche nouvelle du management et du leadership

Sur le modèle des sociétés d’insectes, des neurones d’un cerveau, des réseaux d’ordinateurs ou d’Internet, nous assistons aujourd’hui à l’émergence de nouvelles communautés intelligentes qui s’auto-organisent et qui communiquent et débattent entre elles. Ce modèle repose sur un principe simple : la coopération d’entités multiples aboutit à la formation d’une intelligence supérieure par l’émergence de propriétés cognitives nouvelles.
De fait, notre société évolue vers toujours plus de collaboration intelligente : co-voiturage, crowdfunding, crowdsourcing, logiciels open source, Coyote, Trip Advisor, co-working scientifique, wikis, appels à projets en open innovation, etc.
Ces nouveaux paradigmes doivent faire réfléchir les dirigeants d’entreprises que nous sommes et faire évoluer notre leadership. Le management de type « command & control » répond de moins en moins à notre société et aux aspirations profondes des générations Y et Z qui fonctionnent déjà dans leur vie quotidienne avec les principes de l’Intelligence Collective (partage d’information, réseaux sociaux, etc.). Nous nous devons de faire évoluer nos organisations pour nous adapter aux mutations de notre société.
Un certain nombre d’outils de management inspirés de l’Intelligence Collective ont commencé à voir le jour. Lors d’un atelier « Best Practices » Just in Time Management Group a initié les participants des Rencontres au Sommet à une des nouvelles techniques d’animation de réunion inspirées par l’Intelligence Collective : le World Café. Cette méthodologie permet d’organiser des réunions avec bien plus de contribution, de franchise, de créativité, d’implication et d’inter-connectivité que les réunions classiques de brainstorming. Ici, pas d’animateur, pas de PowerPoint, pas de salle de classe. Seulement vous-même, les autres participants… et la magie de l’Intelligence Collective.

Pour plus d’information sur la philosophie de l’Intelligence Collective et sur ses techniques, veuillez contacter Alec Maréchal (alec.marechal@jitm.eu)